Monique Devez Vallienne, Auteur

La Nature pour rêver, le Bonheur au bout du chemin. 

Monique Devez Vallienne Auteur

Journal en ligne indépendant

Pourquoi réécrire un roman ?

 

 

        Un héros doit aller au bout de sa réussite.       

 

Parce que, dans Le Châtaignier du Petit Jo, j'ai d'abord eu envie d'écrire une romance un peu légère.

En fait, le lecteur a vu la progression jusqu'à la fin de son enfance. Puis le temps des romances.

Mais comment Jo est-il arrivé à l'âge adulte ?

 

 

Au fil du temps, j'ai souhaité que mon héros parvienne plus loin au bout de son héroïsme : en effet, comment sa vie s'annonçait-elle après qu'il soit allé au fond de lui-même, pour débloquer toutes les forces qu'il recelait en lui ?

 

 

Dans la réécriture Un Cri dans les Roseaux, j'emmène mon héros, Joachim, jusqu'au bout de son rêve. L'important, c'est cette progression qu'il y a après qu'il ait réalisé le vœu de sa famille.

 

 

Alors, pourquoi n'ai-je pas seulement réécrit la fin du livre ?

Tout simplement, parce que j'ai voulu retravailler mon texte, que j'avais livré un peu brut d'inspiration à mon éditeur.

Comment j'ai vécu ce retour sur moi-même.

 

Cet enfant me hantait !
Dans une période difficile, je me suis mise à écrire Le Châtaignier du Petit Jo, roman inspiré de son histoire.

 

Je l'ai écrit très vite, dans l'emportement de ma plume, dans l'empressement de mes émotions, je l'ai terminé comme une romance. Et finalement, après publication, j'ai trouvé que je  n'avais pas suffisamment élevé cet enfant à sa hauteur de héros.

Et ça me trottait dans la tête.

Mais je travaillais, je n'avais pas le temps d'y revenir, et j'écrivais aussi d'autres histoires.
Maintenant retraitée, 13 ans plus tard, le Petit Jo revient comme un boomerang.

 

Alors que j'ai beaucoup de trames de romans qui se présentent dans ma tête, celle qui est la plus impérieuse, c'est celle-ci et je veux redonner à ce gosse la place qu'il mérite.
Alors, je reprends le livre, je le retravaille, je le réécris. Je constate que tout y était, j'aurais simplement dû mieux le relire.
Aujourd'hui, c'est chose faite. Que mes lecteurs de la première mouture qui n'avaient pas souhaité lire une romance, veuillent bien m'excuser, je ne leur ai pas donné le bonheur de rencontrer le héros qu'est devenu aujourd'hui le petit Jo.

À vous tous, mes lectrices et lecteurs, merci. Merci, car vous m'avez encouragée depuis toujours dans mes écritures, dans mes émotions, dans ce qui fait mon bonheur.

 

J'espère vous donner encore longtemps la joie de découvrir de nouveaux héros, de nouvelles vies, de nouvelles histoires.

 

 

Quand la vie nous pousse, nous devons agir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à mon petit Noé, 8 ans,

pour avoir dessiné la couverture.

Paru fin juin 2021

A propos de mes éditeurs 

Je tiens à les remercier chaleureusement pour les aventures qu'ils m'ont permis de vivre.

 

   

La première publication : Le Châtaignier du Petit Jo !

Aux éditions L. Souny. 

 

 

La publication de 2021 :

Un Cri dans les Roseaux

 

Au format papier :

- aux éditions des Monts d'Auvergne, dans les librairies des départements 03, 15, 19, 42, 43, 63.

               

- en autoédition, partout ailleurs, en vente sur ce site et auprès de l'auteure lors de manifestations autour du livre et près de chez elle. 

 

 

 

 

 Au format ebook : ici, un lien vers Amazon.